A Wednesday with Martin Duckworth 


<ENG>

Martin Duckworth retired from a long and successful documentary filmmaking career. During his many years in action, he was the cinematographer on over 100 films, many with the National Film Board, but he also directed many independently. Passionate about teaching, the arts and about people, Duckworth continues to give, teach and learn. 

His teaching years at Concordia University left him with a bank of contacts and students who until this day ask for his help and advise on movies they are producing. 

His passion for music, that he explored widely by carefully choosing the right sound for his films, is very much still alive today. Indeed, as he is very found of classical music, he had music written for many of his films. He now practices the piano at home, but also meets with friends every Wednesday to play as a trio with a flute and a cello. 

Undoubtedly, the most important part of his old days was visiting to his beloved wife late Audrey Schirmer. In 2012, Schirmer was diagnosed with Alzheimer’s disease. The couple lived together in their home in Montreal, but Audrey had to be placed in a nursing home in June of 2018. Every day he spend time with her, reminding her about their life together, their family, their travels and all their memories. Though she didn't say much, the smiles and touches are a testament to the unbreakable bond they formed over the years.


<FR>

Martin Duckworth a pris sa retraite après une longue et fructueuse carrière de réalisation de documentaires. Au cours de ses nombreuses années en tant que cinéaste, il a été directeur de la photographie sur plus de 100 films, dont beaucoup avec l'Office national du film, mais il en a également réalisé plusieurs de manière indépendante. Passionnée par l'enseignement, les arts et les gens, Duckworth continue de donner, d'enseigner et d'apprendre.

Ses années d'enseignement à l'Université Concordia lui ont laissé une banque de contacts et d'étudiants qui, jusqu'à ce jour, demandent son aide et des conseils sur les films qu'ils produisent.

Sa passion pour la musique, qu'il a largement explorée en choisissant avec soin le bon son pour ses films, est encore bien vivante aujourd'hui. En effet, comme il est amateur de musique classique, il a fait écrire des musiques pour plusieurs de ses films. Il pratique désormais le piano à la maison, mais se retrouve aussi tous les mercredis avec des amis pour jouer en trio avec une flûtiste et un violoncelliste.

Sans aucun doute, la partie la plus importante de ses vieux jours était de rendre visite à sa femme bien-aimée, feu Audrey Schirmer. En 2012, Schirmer a reçu un diagnostic de maladie d'Alzheimer. Le couple vivait ensemble dans leur maison à Montréal, mais Audrey a dû être placée dans une maison de retraite en juin 2018. Chaque jour, il passait du temps avec elle, lui rappelant leur vie ensemble, leur famille, leurs voyages et tous leurs souvenirs. Bien qu'elle n'ait pas dit grand-chose, les sourires et les caresses témoignaient du lien incassable qu'ils ont formé au fil des ans.

Using Format